LES MONNAIES PUBLICITAIRES PILE OU PUB TRIEES PAR DEPARTEMENT

/table>

L'idée d'utiliser la petite monnaie comme vecteur publicitaire n'est pas nouvelle. On pourrait même dire que les monnaies de nécessité remplissaient ce rôle puisque tout en palliant au manque de numéraire elles portaient le plus souvent le nom de l'émetteur et le lieu où il se trouvait. L'objectif premier n'était toutefois pas publicitaire.

Avec l'apparition des timbres-monnaie lors de la guerre de sécession américaine, puis en France vers 1920 l'objectif publicitaire de la monnaie de substitution se renforça, mais toujours sous la pression du manque de numéraire.

C'est en 1986 que 2 étudiants en droit toulousains, Frédéric Balme et Julien Canadas, eurent l'idée consistant à apposer un adhésif de nature publicitaire sur la face d'une pièce de monnaie. Ils protégèrent ce concept nouveau par un enregistrement à l'INPI (Institut National de la Propriété Industrielle) le 24 juin 1986 sous le numéro 802815.

Afin d'exploiter ce brevet ils créerent l'agence de publicité Pile ou Pub constituée en SARL a qui appartenait l'exclusivité du droit de commercialisation de la marque déposée à l'INPI par les soins du cabinet Morelle & Bardou - 1, Avenue de Rangueil à Toulouse.

La technique était conforme aux articles 132 à 138 du Code Pénal puisque la conception mise en oeuvre ne présentait aucun caractère d'altération. La monnaie ainsi estampillée conservait tout son caractère libératoire et l'adhésif pouvait facilement être enlevé si nécessaire.

Pile ou Pub 03Pile ou PubPile ou Pub 80Pile ou Pub BordeauxPile ou Pub 41

L'agence Pile ou Pub se développa rapidement et réalisa des émissions dans 77 départements y compris la Martinique, et étendit ses opérations en Espagne et aux Etats-Unis. Chaque publicité fut produite d'une centaine d'exemplaires à 1 million d'exemplaires. Au total environ 7.000.000 de ces autocollants ont été fabriqués officiellement, et peut-être le double car vint s'adjoindre une grande quantité d'imitations.

Malgré le développement fulgurant de Pile ou Pub l'expérience dura finalement peu et un décret n° 87.658 interdisant l'utilisation des espèces monétaires comme support publicitaire fut publié le 11 août 1987.

Comme toujours quelques collectionneurs ont préféré conserver ces monnaies publicitaires plutôt que leur ôter l'autocollant et les réutiliser. Par chance Jean Pech, un membre du Club Numismatique de Toulouse, s'attela à inventorier la production avant que les informations tombent dans l'oubli, et publia Monnaies Publicitaires en 1989, ce qui nous permet d'avoir aujourd'hui une référence complète qui a servi de base à cette section.

Jean Puech dénombra 1.418 publicités différentes avant de cesser sa collection et d'en faire don le 31 décembre 1997 au Cabinet des Médailles de la Bibliothèque Nationale de France. On en a découvert d'autres depuis, y compris (curieusement!) des publicités originales Pile ou Pub, et plus de 1.550 ont été rencontrées à ce jour. On ne peut pas exclure des créations postérieures, il ne faudra donc jamais trop investir dans des "inédits".

Voici une vision d'ensemble de ma collection par ordre alphabétique, par département ou par support utilisé.

(62 publicités représentées individuellement dans cette section)

Le grand portail collaboratif consacré principalement aux nécessités.

Les nouveautés

Partager cette page
icone Twitter pour le partage sur ce réseau social icone Facebook pour le partage sur ce réseau social icone LinkedIn pour le partage sur ce réseau social icone Pinterest pour le partage sur ce réseau social