LES TIMBRES-MONNAIE DE FRANCE ET DES ANCIENNES COLONIES FRANCAISES

/table>

Particulièrement rares, les timbres-monnaie sont des monnaies de nécessité qui se situent à l'intersection de la numismatique et de la philatélie.


Plusieurs familles existent car ils ont été présentés en pochettes, en carnets, sur carton ou en capsules. Ces derniers sont largement les plus répandus, probablement parce que les autres ont été quasi-systématiquement utilisés comme affranchissement du courrier.

Tous les timbres-monnaie ont été émis par des sociétés privées mais ont été largement utilisés par la population durant les périodes de manque de numéraire. L'avantage de ce mode de paiement par rapport aux monnaies frappées sur métal est évidemment que le crime d'émission de fausse monnaie ne pouvait être invoqué puisque la valeur faciale était représentée par un timbre-poste ayant une valeur fiduciaire officielle.

Le tirage de ces timbres-monnaie n'a pas été recensé, mais à l'exception de certaines marques et en particulier du Crédit Lyonnais, il n'a jamais dépassé quelques dizaines de milliers d'unités pour les plus importants. Dans un article écrit pour le bulletin de l'ACJM j'estime qu'un total de l'ordre de 3 000 000 est un ordre de grandeur de la production totale. Ces documents sont donc relativement rares sur le plan collectif et quelquefois rarissimes sur le plan individuel.

Sauf à disposer de moyens importants et d'une grande patience, il sera illusoire de se lancer dans leur collection intensive, et on devra se borner à en réunir quelques uns, ce qui sera déjà difficile.

Par conséquent, profitez de cette section exceptionnelle qui vous présente la plus vaste collection jamais réunie dans ce domaine ! En voici une vision d'ensemble (cardiaque s'abstenir...).